La communication non violente

Praticien: Myriam Laurent

La CNV a été créée par Marshall Rosenberg qui est parti de la conviction que notre nature profonde nous porte à donner et à recevoir avec bienveillance. Il s’est donc intéressé à deux questions : « Comment se fait-il que nous puissions nous couper de notre bonté naturelle au point d’adopter des comportements violents et agressifs ? » et inversement « Comment certains individus parviennent-ils à rester en contact avec cette bonté naturelle même dans les pires circonstances ? ».

En étudiant les facteurs susceptibles de nous couper de notre bienveillance naturelle, il a été frappé par l’importance du langage et de l’usage que l’on fait des mots. Il en est donc arrivé à définir un mode de communication qu’il a appelé « communication non violente » (CNV). Nous pouvons souvent avoir l’impression que notre façon de parler n’est pas violente et cependant en analysant un peu plus les mots que nous utilisons, nous nous rendrons compte que ceux-ci peuvent blesser sans que nous en ayons conscience.

La CNV est une façon de cocommunication non violente Namurmmuniquer en se reliant à nos sentiments et besoins ainsi qu’à ceux des autres. Elle nous aide à être entièrement responsables de ce que nous disons, à ce que notre façon de parler et de répondre ne soit plus routinière mais consciente et réfléchie. Nous apprenons alors à être pleinement honnête vis-à-vis de nous-même et dans l’écoute et l’empathie de nous-mêmes et de la personne en face de nous. Elle permet, en nous connectant à ce qui est vivant en nous, d’exprimer ce qui est important pour nous, sans chercher à imposer nos idées, sans agressivité, en respectant nos besoins et ceux des autres et ainsi de trouver des stratégies qui nous permettrons de gérer les conflits sans perdants ni gagnant.

Quand nous sommes pleinement dans la dynamique de la CNV, donnant et recevant dans la bienveillance, en veillant à faire part de nos intentions à notre interlocuteur, nous avons alors la possibilité de vivre la relation dans la confiance et dans l’égalité.

La CNV nous invite à être en relation avec soi et les autres dans la bienveillance et dans une dynamique de coopération et de paix. Elle nous déconditionne de ce que nous avons bien souvent appris en nous offrant la possibilité de sortir de la dualité bon/mauvais, juste/faux, j’ai raison/il a tort….. Elle nous propose d’observer les situations et les comportements qui nous touchent et ceci en abandonnant nos critiques et jugements.

Aussi, la CNV s’apparente-t-elle à l’apprentissage d’une nouvelle langue. Les « règles » en sont extrêmement simples mais leur mise en pratique demande beaucoup de souplesse et de persévérance. Nous nous sentirons maladroits au début mais petit à petit nous constaterons les bénéfices d’un tel apprentissage. Ces bénéfices seront autant personnels que relationnels. Nous pourrons gérer nos relations avec de plus en plus de douceur dans le respect de chacun. Nous n’aurons plus à imposer nos valeurs mais nous pourrons trouver des stratégies qui tiennent compte de nos besoins et de ceux qui nous entourent que ce soit dans le milieu familial et/ou professionnel. Nous apprendrons à voir dans toutes les situations de notre vie la beauté de chacun malgré les maladresses. Nous trouverons ainsi une paix intérieure profonde et durable.

Vous l’aurez compris la CNV est bien plus qu’un technique c’est un chemin d’éveil de conscience.

La médiation par la communication non violente.

Les médiations par communication non violente ont pour premier but de restaurer la relation qui souvent est devenus impossible pour les personnes en conflit. Une fois cette relation restaurée et que chaque personne a entendu ce que l’autre vit, il est possible de dégager des solutions soit dans le cadre de la médiation soit par les personnes entre elles.